fbpx

Quels sont les enjeux de l’IOT logistique ?

By | 2018-05-29T14:28:14+00:00 mars 31st, 2017|Articles IT, Blog|1 Comment

L’évolution de l’IOT impacte considérablement le monde industriel. Le cabinet « Lot Analystic » dénombre 700 milliards d’investissements pour l’année en cours : https://www.digitalcorner-wavestone.com/2016/09/5-signes-qui-montrent-pourquoi-2017-sera-lannee-0-de-liot/. Ce nombre impressionnant s’explique par le besoin des entreprises de se différencier sur le marché face à leurs concurrents et de devenir encore plus agile.

L’idée est de passer d’un fournisseur de produits à un fournisseur de services en améliorant la relation client, en créant de nouveaux services plus connectés et en réduisant les coûts de maintenance. On note aussi une volonté de benchmarker et de commercialiser la donnée dans l’écosystème (business case Boeing).

Selon plusieurs études internationales, 70% de la valeur de l’IOT proviendrait des applications dans le B2B. C’est le cas de SAP, leader dans les logiciels d’applications d’entreprise qui investit 2 milliards d’euros dans l’IOT pour créer SAP® Leonardo IoT (http://news.sap.com/jump-start-enablement-program-sap-leonardo-iot-portfolio/), la nouvelle offre de service dédiée à l’internet des objets connectés.

SAP® Leonardo IoT devrait  offrir une capacité unique à relier salariés, produits, infrastructures, marchés ou encore flottes automobiles de l’entreprise. En mettant en place ce programme, SAP souhaite accompagner les clients dans leur stratégie IOT afin de maximiser les performances stratégiques et financières de leur entreprise.

Aujourd’hui grâce à l’implémentation de l’IOT au sein de la logistique, on observe une modification de l’infrastructure logistique en passant de la gestion des stocks optimisée avec circuit et suivi de colis, aux drones livreurs (Business case Amazon : http://www.lesnumeriques.com/drone/livraison-par-drone-amazon-envisage-entrepots-volants-n58761.html). Mais à quand l’entrepôt volant ?

Parmi ces innovations nous retrouvons des « business cases » remarquables :

Ø Localisation et suivi d’intégrité des actifs

L’IOT va encore plus loin dans ses recherches. On ne se limite plus à connecter les supports de transport logistique mais il devient également possible de connecter les marchandises elles-mêmes. Tout cela grâce à des capteurs permettant de mesurer l’ensemble des facteurs environnementaux d’une marchandise : cela peut se faire en partant de sa localisation, de la température ambiante, voire des vibrations ou chocs. Notre partenaire Saint-Gobain travaille également sur ce projet avec Fly4u : http://ffly4u.com/nos-cas-dusages/. Cette nouvelle technologie permettra aux entreprises de garantir une sécurisation des marchandises tout au long de son trajet, en étant capable de la surveiller en temps réel.

Pour éliminer ces coûts, Fly4u a proposé la solution suivante : pour un tarif de 5 à 10 € par an et par actif, un service global de localisation est mis en place, mais aussi un moyen de mesure des principaux indicateurs liés à la gestion de ces supports de manutention – par exemple la température. Un pilote a été engagé : 10 fflyLoc MICRO ont été installés sur 10 palettes métalliques, sur un périmètre de 2 entrepôts pour une durée de 4 mois. Un portail web a été conçu et personnalisé via Thingworx pour visualiser les principaux indicateurs de gestion de ces actifs lors de leurs mouvements : inventaire à date, durée d’immobilisation, alertes sms et e-mail, localisation en temps réel sur carte : http://ffly4u.com/nos-cas-dusages/

Ø Un nouveau mode d’acheminement des colis connectés 

Amazon destine de nouveaux drones à livrer les colis. Mais ça ne s’arrête pas là : les dispositifs qui sont prévus dépassent nos attentes. Eh oui ! Il deviendra possible de suivre notre colis à chaque étape de son voyage. Pour pallier l’effort physique des employés dans les entrepôts, des solutions seront également mises en place. Un camion de livraison aura la capacité d’agir en tant que lecteur et scannera automatiquement les étiquettes RFID placées sur les colis ou sur les palettes manutentionnées par les drones au sein de l’entrepôt.

Amazon ratisse assez large en ce qui concerne les possibilités de son hypothétique création. Le marchand, toutefois, semble s’intéresser avant tout à un scénario particulier : les attroupements générateurs de demandes ponctuelles. Il évoque en guise d’exemple les événements sportifs et les concerts, qu’il se verrait bien survoler avec un appareil pourvu d’écrans publicitaires. À bord, les stocks seraient pleins à craquer de nourriture, de souvenirs et de goodies : http://www.lesnumeriques.com/drone/livraison-par-drone-amazon-envisage-entrepots-volants-n58761.html

Ø Un moyen de transport de plus en plus connecté 

Valeo nous présente son tout nouveau véhicule futuriste et sécurisé. L’idée que développe Valeo c’est un système d’intelligence artificielle intégré à la voiture avec un volant équipé d’un écran tactile, d’un éclairage LED intérieur et de caméras en remplacement des rétroviseurs : c’est l’« Intuitive cockpit ».

Ce système permet au conducteur particulier comme professionnel (transporteur routier) de visualiser le trottoir sur les côtés et derrière lui, de contrôler son smartphone et le système multimédia ou bien encore saisir des messages avec les mains sur le volant. Et tout ceci en gardant les yeux fixés sur la route, Cette nouvelle technologie est  destinée à étendre la vision du conducteur grâce aux caméras du véhicule qui récupèrent les flux vidéo aux alentours.  Le chauffeur peut ainsi voir ce qu’il ne verrait pas habituellement. Xavier est le nom que porte ce superordinateur intelligent.

A savoir que cet assistant ne prend pas le contrôle du véhicule. Il est là uniquement pour aider le conducteur à rester concentré accompagner notamment les transporteurs routiers. Xavier pourrait conduire sur des axes simples, comme par exemple sur les autoroutes.

L’Internet des Objets est le prolongement naturel des fonctionnalités qu’offre Internet.

Cela étant, les principaux fournisseurs travaillent depuis plusieurs années sur des implémentations sécurisées (enjeux du moment) en rapport avec l’IOT. Ils sont ainsi réellement en phase avec les évolutions et les attentes propres à la création de business model de confiance. Nous noterons pour terminer sur ce point que le coût d’accès aux capteurs est de plus en plus accessible, ce qui devrait participer nettement à l’accès et à la diffusion de cette nouvelle technologie.

Article rédigé par H.Neya – Ingénieur d’affaire / Aymax Consulting Paris – SAP Application Partner – www.aymax.fr

image_pdfTéléchargez la version PDFimage_printImprimez l'article

One Comment

  1. Marie Edwige 6 avril 2017 at 12 h 44 min - Reply

    Il est vrai que la technologie fait des miracles.Non seulement elle simplifie la vie quotidienne telle que les drones pour les livraisons. La présence de ces outils sophistiqués, comme la digitalisation de la relation client ou la robotisation vont amener certains travaux à disparaitre et d’en créer de nouveaux.

Leave A Comment