Comment le green IT devient un avantage concurrentiel pour les entreprises ?

Partager

Selon The Shift Project, la pollution générée par l’informatique représenterait aujourd’hui 4 % des émissions de gaz à effet de serre, et pourrait doubler d’ici 2025. Un chiffre évoquant l’importance d’opter pour le green IT qui est devenu un facteur clé de réussite et d’attraction au sein des entreprises. 

Cette préoccupation a impacté également les fournisseurs cloud, qui considèrent le green IT comme un avantage concurrentiel et une façon d’attirer de nouveaux clients. 

Des DSI de plus en plus sensibles au green IT  

Le green IT ou l’informatique durable consiste à réduire l’empreinte carbone, sociale et environnementale du numérique. Ce phénomène a attiré ces dernières années les DSI, qui sont de plus en plus sensibles à l’informatique verte.  

Il est devenu primordial pour les entreprises de repenser et revoir leurs stratégies afin de bien mesurer leur impact environnemental : « 70% de l’empreinte carbone du numérique en France résulte de la fabrication de terminaux informatiques ». 

De nombreuses actions peuvent aider à la réduction de son impact carbone afin de limiter les coûts liés à l’inefficacité énergétique tels que des frais élevés de carburant ou d’énergie. Aujourd’hui, les services IT doivent se conformer aux normes écologiques (ISO 14001, IEEE 1680) qui sont de plus en plus récurrentes et exigées. 

Pour cela, les DSI jouent un rôle central pour une transition durable afin de répondre efficacement aux différents enjeux RSE. Les directions IT deviennent de réels catalyseurs de transformation au sein des entreprise, avec cet enjeu du défi environnemental, leur place est encore plus impactante. 

De son côté, le client est devenu de plus en plus sensible aux actions RSE en préférant un fournisseur impliqué dans une démarche green IT. Un point fort pour les DSI qui doivent s’engager concrètement sur cette notion afin de se différencier de la concurrence et s’adapter aux évolutions du numérique durable. 

D’après Audit RSE, 76% des entreprises déclarent aujourd’hui prendre en compte la responsabilité sociétale dans leurs contrats et leurs appels d’offres, ou demander à leurs fournisseurs de respecter une charte RSE.  

De plus, dans un marché de l’emploi très tendu, la RSE est considérée comme un vecteur de marque employeur aidant à faire face à la pénurie des talents. 

L’hébergement Cloud, une solution favorisant le Green IT ? 

Les fournisseurs cloud s’engagent progressivement vers le green IT.  
AWS fait cette orientation un argument concurrentiel et commercial en le plaçant comme une valeur ajoutée. 

Le géant américain AWS a pu mettre en place de nouvelles actions dans le but d’abaisser sa consommation énergétique, résultant à une baisse de 80% de la consommation pour les entreprises européennes qui exécutent leurs applications sur le Cloud d’AWS. 

En effet, leurs serveurs Cloud consommeraient jusqu’à 67 % moins d’électricité que les infrastructures d’hébergement traditionnelles. AWS a également annoncé s’engager vers une neutralité carbone en 2040.  

Une dynamique confirmée par l’indicateur PUE (indicateur d’efficacité énergétique) des Data Centers américains d’AWS qui seraient 3,6 fois moins consommateurs d’énergie que la moyenne américaine.  

Le green IT a prouvé une expansion rapide à l’international. Thales DIS met en place une politique CarboFinOps afin de réduire ses couts énergétiques et son impact carbone, un moyen d’optimiser à la fois son bilan écologique et financier. 

Se positionner sur la démarche de développement durable est un point d’attraction et d’évolution pour les entreprises.